MOIS DU CINEMA ESPAGNOL
« Mois du cinéma espagnol à l’Echiquier » du mercredi 23 mai au jeudi 14 juin2018

Dans le sillage du Festival du cinéma espagnol de Nantes, le centre culturel de l’Echiquier vous propose son 1er mois du cinéma espagnol. Pour faire suite à la projection du film d’Icíar Bollaín « El Olivo » au printemps 2017, nous vous ferons découvrir différentes facettes du cinéma espagnol. Les quatre films que nous avons sélectionnés pour vous, seront présentés en version originale sous-titrée, précédés d’un temps de présentation et suivis d’un temps d’échanges. Soyez curieux, faites-nous confiance, nous vous attendons nombreux.

Martine et Gilles Trémège animeront cet échange pour notre plus grand plaisir


Programmation :

Mercredi 23 mai à 20h30 : « Tarde para la ira » (« La colère d’un homme patient »), thriller de Raúl Arévalo, 2016, 92mn.
Meilleur film, meilleur nouveau réalisateur, meilleur scénario original et meilleur acteur dans un second rôle pour Manolo Solo des Goyas 2017 du cinéma espagnol.

Synopsis* : Curro est le seul à avoir été arrêté pour le braquage d'une bijouterie, qui a fait un mort. Il sort de prison après avoir été purgé une peine de huit ans. Maintenant, il ne pense qu'à recommencer une nouvelle vie avec les siens, sa femme Ana et leur fils. Ana travaille dans un bar et rencontre par hasard José, homme solitaire qui ne parle pas beaucoup mais est très vite accepté et apprécié de la famille. Alors que Curro pensait reprendre une vie normale, rien ne va se passer comme prévu. Lui et ses autres amis braqueurs devront répondre de leurs actes...


Jeudi 31 mai à 20h30 : « A escondidas » (« Fronteras »), drame romantique, de Mikel Rueda, 2014, 96mn.
Prix Opera Prima du Festival du cinéma espagnol de Nantes 2015.

Synopsis* :
Rafa, 14 ans, supporte de moins en moins ses amis, qui parlent constamment de filles et le poussent à séduire la jeune Marta. De son côté, Ibra, Marocain immigré clandestin en Espagne, envisage de quitter Bilbao où il court le risque d'être arrêté et expulsé du pays. Les deux adolescents se rencontrent un soir dans les toilettes d'une boîte de nuit où Rafa essaye de s'isoler. Malgré le racisme de ses amis, Rafa entame la conversation et tente de se rapprocher d'Ibra. Mais solitaire et toujours sur le qui-vive, ce dernier ne lui accorde que peu d'attention. Il tombe pourtant peu à peu sous le charme du jeune joueur de water-polo…

Jeudi 7 juin à 20h30 : « Estiu 1993 » (« Eté 93 »), drame, en catalan, de Carla Simón, 2017, 97mn.
Meilleur premier film de la Berlinale 2017

Synopsis* :
Suite à la mort de ses parents, Frida, 6 ans, quitte Barcelone et part vivre à la campagne chez son oncle et sa tante et leur petite fille de 3 ans. Le temps d'un été, l'été 93, Frida apprendra à accepter son chagrin, et ses parents adoptifs apprendront à l'aimer comme leur propre fille…

Jeudi 14 juin à 20h30 : « El hombre a las mil caras » (« L’homme aux mille visages »), thriller biographique de Alberto Rodríguez, 2016, 123mn
Meilleur scénario adapté et meilleur espoir masculin pour Carlos Santos des Goyas 2017. Prix Jules Verne du Festival du cinéma espagnol de Nantes 2017.

Synopsis* :
Francisco Paesa, ex agent secret espagnol, accepte d'aider Roldán, poursuivi pour avoir escroqué le gouvernement après avoir été directeur de la Guardia Civil. Celui-ci a sollicité son aide pour se sortir d’une sale affaire de détournement d’argent risquant d’entrainer un scandale d’Etat. Ce mercenaire sans scrupules ni vergogne, capable de se vendre au plus offrant, échange ses services contre beaucoup d'argent et espère en même temps se venger du gouvernement qui l’a trahi par le passé...
*Les synopsis sont issus du site internet de Télérama http://www.telerama.fr/